La délicatesse du homard

41qeefmy6rl sy346

Quatrième de couverture :

Le passé est une prison dont on ne s'évade pas

 

Elle est partie aussi loin qu'elle a pu, pour rejoindre le début du bout du monde... et venir s'échouer au pied d'un rocher face à la mer d'Iroise.
Elle dit s'appeler Elsa.
Elle ne veut pas qu'on lui pose de questions.
Qui est-elle ? Que cache-t-elle ?
Et lui, que cache sa rudesse ? Lui qui l'accueille sans même savoir pourquoi...
 
Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable. 

Provenance : Achat Kindle

Note : 9/10

Commentaire : “Peut on faire abstraction du passé ?”

Un très beau roman tout en tendresse. L'héroïne à une foison de secrets qu’elle nous dévoile au fil de l'histoire.

 

“Tisser des liens, c’est sans doute important dans la vie, mais ça entrave, ça bride et parfois ça emprisonne.”

 

“Le spectacle quotidien est devenu un besoin, quelque chose de nécessaire à mon bien-être. Tournée vers l’océan et en proie aux embruns, je me ressource comme nulle part ailleurs.”

 

“Mon François, c’est un peu comme un homard. Un peu dur, un peu pinçant au premier abord. Mais derrière la carapace, il y a une délicatesse subtile et insoupçonnée, goûteuse qui ravit mon esprit.”

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×