L'homme de grand soleil

Images 1

Image 128

Quatrième de couverture :

Un médecin de Montréal se rend tous les mois à Grand Soleil, un village perdu dans le Québec arctique. Docteur de l’âme autant que du corps, il y rencontre Cléophas, un patient particulier. Conservé par le froid qui a saisi cette partie du Canada, l'homme de Grand Soleil a vécu caché, il n’a rien écrit, rien accompli de notable et personne ne le connaît. Pourtant son apparition va tout bouleverser, sous le regard impuissant du médecin, témoin d’un monde qui se délite.
Avec une plume intelligente, incisive et souvent drôle, Jacques Gaubil dresse un portrait froid et parfois cruel de l’homme moderne, tout en proposant un récit bienveillant et chaleureux.

Provenance : 68 premières fois édition janvier 2018

Note : 7,5/10

Commentaire :

Un livre frètissant !

Un docteur français, vivant à Montréal, par régulièrement soigner une communauté d’indiens au “grand soleil”, un village qui se trouve dans le grand nord, où les températures sont très frettes, comme disent les québécois, c’est à dire, plus froid que froid. Il est amené  à ausculter un homme, qui après examen se révèle ne pas faire partie de la race humaine “homo-sapiens. S’ensuivent des examens, la visite de scientifiques et de journalistes qui causent remous et questionnements.

L’auteur nous livre un premier roman que j’ai trouvé très agréable à lire. il y décrit certains aléas de la vie qui font réfléchir. J’ai parfois l'impression de lire les pensées d’un philosophe. J’ai trouvé ce livre dépaysant, intéressant par la réflexion qu’il m’a donné et par la connaissance des tribus indiennes qui vivent encore dans le grand nord canadien.

C’est un très bon roman avec lequel j’ai passé un excellent moment.

 

Extraits :
 

« Chaque fois que je reviens, pendant quelques heures, mon existence ne m’apparaît pas si terne, si mécanique, tellement anesthésiée. Le cabinet, mes patients, les séries télés, les livres, les rues de Montréal, je les considère avec un œil nouveau. Ensuite l’habitude revient et je repense au village. J’appelle ça le choc thermique. »

 

« Avant, on craignait les hommes politiques qui ne tenaient pas leurs promesses, maintenant, on a peur de ceux qui les respectent. Le monde va dans le bon sens. »

 

« On a examiné les résultats et nous sommes arrivés à la conclusion que ton génome est humain mais… pas Homo sapiens. Il s’agit d’un ADN de Néandertal. »

 

« En ce qui me concerne, si je devais concocter un petit menu Saint-Valentin, je préparerais des rognons pour madame et des moules pour monsieur. Il y des moments, dans la vie, où l’on doit combattre la vulgarité par la vulgarité. »

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×