La maison en pain d'épices

417cpojnbdl sx302 bo1 204 203 200

Quatrième de couverture :

La Suède est frappée par une série de meurtres barbares. Seul point commun entre les victimes, leur âge : 44 ans. À première vue ces personnes ne se connaissaient pas, mais à mieux y regarder, leurs chemins se sont bel et bien croisés, il y a longtemps, dans la petite ville de Katrineholm. À l'époque, tous fréquentaient la même école. Et le souffre-douleur de la classe s'appelait Thomas Karlsson. Aujourd'hui, Thomas est un homme effacé, asocial, aigri et… toujours en vie. Autant dire le coupable idéal. Surtout qu'il a été aperçu rôdant près du domicile des victimes.
Thomas l'avoue, il nourrit encore de la rancune, beaucoup de rancune même, à l'encontre de ses anciens tortionnaires. Seulement ce n'est pas lui qui les a tués, il le jure ! Ils l'ont pourtant roué de coups, humilié, insulté, tyrannisé… Ils ont brisé sa vie. Alors si ce n'est pas lui, qui ? Qui avait un meilleur mobile pour les assassiner ?

Note : 7/10

Provenance : Echange "Voyages livresques"

Commentaire : Dés le début, je connais le criminel qui torture, puis tue ses victimes. Enfin, c'est ce que j'ai cru. Les victimes ont toutes deux points communs : elles ont 44 ans et ont fréquenté la même école maternelle, dans un petit village suédois. L'une après l'autre, elles subissent le même sort, même si le crime est différent. Je reste convaincue que l'assassin est ce petit garçon qui devenu adulte veut se venger des sévices qu'il a subit de la part de ses petits camarades d'école, quand il avait six ans. La police mène son enquête et arrête celui que tout le monde croit coupable, même moi, mais ....

Un livre assez violent qui a une bonne intrigue, ce qui le rend passionnant.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×