Les brasseurs de la ville

Image 42Image 12

Les brasseurs de la ville de Evains WECHE

Ce livre est très touchant, voir émouvant.
Il relate la misère et la survie d’une famille à Port au Prince. La mère fait des petits boulots, le père travaille sur les chantiers. Ils ont 5 enfants, et placent tous leurs espoirs dans leur fille aînée, Babette. Celle ci va ramener de l’argent à la maison, mais à quel prix. Ses parents deviennent la risée du quartier. Babette disparaît, et ses parents se mettent à sa recherche. Ce qu’ils découvrent les remplissent de honte. Et, c’est le drame …

Ce livre est captivant de par son écriture et des faits racontés. Le père et la mère parlent simultanément, dans leur propre langage. J’y ai suivi les espoirs et les désespoirs de cette famille, découvert la misère d’un peuple, le courage et l’amour d’un couple pour ses enfants.

Un très bon premier roman !

Extraits : 

Papy, ne parle pas de chômage, coupe le magouilleur. Je déteste ce mot. Le chômage est une institution fantôme ici, c’est une invention électorale. Si nous travaillons, nous n’aurions plus le temps de voter

Tu as apporté 125 gourdes hier soir. Tu as honte de me dire où tu les as eues. Au début, j’ai cru que tu étais devenu fou et que tu les avais volées, mais quand j’y pense, jamais tu ne feras ça. Je te connais, t’es trop fier. Maintenant, je sais. Ton dos me l’a dit. Tu as le dos labouré au point que les caresses te font mal. Seuls les portefaix se plaignent de courbatures, de si fortes douleurs à la hanche et au cou. Le torticolis que donnent les sacs de farine, c’est avec ça que l’on sauve la vie des enfants.

“Les gens pour lesquels nous votons sont nos représentants. Ce qu’ils font, c’est nous qui le faisons. Nos votes sont la plus grande arme contre les politiciens malhonnêtes. Malheureusement, nous élisons toujours les pires candidats au détriment de ceux qui ont un vrai projet. Le jour où ce peuple aura compris le poids de ses votes et le rôle des élections, l’espoir reviendra.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Virginie Vertigo
  • 1. Virginie Vertigo (site web) | 29/05/2016
Je n'ai pas eu le même ressenti. Même si je trouve le thème bien et plutôt pas trop mal abordé, j'ai eu du mal à m'accrocher aux personnages.

Ajouter un commentaire