Lithium

Image 110Image 12

 

Lithium de Aurélien GOUGAUD

Ils ont un peu un peu plus qu’une vingtaine d’années, ils vivent à Paris une vie palpitante remplie de week end où tout est permis, l’alcool, la drogue, le sexe et les nuits sans fin.
Il ont un boulot qui leur plaît plus ou moins, pratiquent les réseaux sociaux à profusion. Ils ne se connaissent pas, amis ils se ressemblent.
Bref c’est une histoire contemporaine, presque banale, que nous livre l’auteur, où nous suivons simultanément le quotidien de chacun de nos jeunes gens (homme et femme).

Aurélien Gougaud, l’auteur, est arrivé à  m’emporter, de par son écriture rapide et passionnée, à me faire aimer ces deux jeunes et les sentiments qui les animent.
J’ai apprécié ce livre, que j’ai lu pratiquement d’une traite, j’ai souri, mais aussi, parfois râler devant leur insouciance (défaut de mère surement…). Ce roman est le reflet de la vie actuelle, avec les joies, les rêves et les désespoirs d’une génération.

Un bon premier roman !


Extraits :

Mais … C’est moi qui rentre avec toi, pas lui. Il n’y a pas de raison que je sois jaloux de quelqu’un qui ne t’aura jamais. Quand on aime, on ne doute pas !

Avec Agathe, ils se questionnent souvent sur la relation que pouvaient avoir leurs parents à l’époque où ils s’aimaient encore? S’aimaient - ils d'ailleurs ? C’est presque inconcevable aujourd'hui. Seul le regard de sa mère traduit parfois la réminiscence d’une souffrance passée, d’un traumatisme enfoui au fond d’une boîte de Prozac.

D’implants mammaires en taxes fiscales, la discussion dérive jusqu’à ce que l’écran plasma ait raison de la conversation. La télévision a toujours la dernier mot. On ferme sa gueule, on écoute, on regarde pour ne pas voir. Aspirés par ce néant pixélisé, ils végètent quelques heures, le temps qu’Edouard rassemble le force nécessaire pour parcourir le mètre et demi le séparant de son oreiller.

Mais qui troquerait sa vie pour un air plus pur ou une planète plus propre, pour laisser un monde meilleur à ses hypothèses arrière - petits - enfants ? Pas moi, pas lui. Préserve ta santé et celle de ton poisson rouge, ce sera déjà pas mal. Vincent est écologiste. Le sort d’un sans - abri l’indiffère plus que celui d’un koala.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire