Le piano maléfique

Lechatquilit.e-monsite.com

Le piano maléfique de Françoise GRENIER DROESCH

Quel est le mystère qui a fait disparaître toute une classe, partie en voyage scolaire entre Troyes et Brienne le Château, puis les faire réapparaître, complètement hagards, malades et  vieillissants ? C’est ce que va essayer de comprendre Herbert. 

Un enquête autour d’un château qui n’existe pas ou plus, d’un bus rempli d’enfants qui disparaît et d’un soit disant vampire, voilà où nous embarque Françoise Grenier DROESCH, dans ce roman. Je n’en révèle pas plus, aux futurs lecteurs d'aller découvrir ce qu’il s’est réellement passé…

J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre énigmatique et plein de rebondissements qui se passe dans notre département, dans des lieux que je connais. En refermant ce livre, ma question est : est ce que je vais programmer une sortie avec les enfants du centre de loisirs, cet été, aux Terres Rouges ? Pas sur !!!

Un bon premier roman, et un auteur à suivre !!!

Extraits :
 
Peut être a-t-il une maladie de peau qui l’oblige à éviter la lumière du jour...Tu dis qu’il endort les gens et les désincarne, je ne comprends pas comment c’est possible ! S’il s’agit d’un vrai vampire, il faut faire appel à un exorciste...non ?

Au fur et à mesure qu’il progressaient, Herbert entendait les témoignages des victimes du Comte et les percevait en même temps sous formes d’images en relief. C’était stupéfiant ! Ce passage menait au château, il le ressentait. Il y avait de plus en plus d'éboulis et cela rendait leur progression difficile. Le sol instable était infesté de plantes envahissantes. Il fallait faire preuve d’astuce pour les contourner, puis d’un coup, une chaleur suffocante envahit la galerie, ce qui les fit tousser. Une odeur de gaz et de sang les prit à la gorge. Les masques à oxygène furent les bienvenus. Malgré la situation, chacun le plaça rapidement sur son visage.

J’en ai bien peur… Là encore, je n’en reviens pas… Toute cette violence… C’est la répétition de ce que tu as vécu, sauf que toi, tu as eu l'instinct d'arrêter tes mouvements. Lui, il a foncé et provoqué ce déchaînement abject. Pourquoi ? Les plantes agissent-elles sur ordre du Comte ? Il aurait le pouvoir de tout manipuler, morts-vivants, vivants, plantes, que sais-je encore ? C’est infernal. Pourtant, je reste persuadée qu’une issue est possible. Lorsque tu seras rétabli, nous retournerons dans ce souterrain pour coincer ce démon. Je vais y réfléchir.

 

Image 47

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Françoise Grenier
  • 1. Françoise Grenier (site web) | 29/05/2016
Merci beaucoup pour cet avis !
Si des lecteurs voulaient se le procurer, j'en aurais à Bar aux livres (Salon du livre du 5 juin à Bar sur Aube).
http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2016/05/bar-aux-livres-dimanche-5-juin-2016-salon-a-bar-sur-aube-10200.html
Sinon il faut me demander en mp (sur ma page Facebook) ou commander sur Le Manuscrit ou bien Amazon.

Ajouter un commentaire