Le phare, voyage immobile

Le phare, voyage immobile de Paolo RUMIZ

Une belle histoire de phare, sur une île secrète, l’auteur ne veut pas nous dévoiler l’endroit de peur de la voir envahie de touristes, quelque part en Méditerranée.
Il nous raconte la vie des gardiens de phare et des gens qui s’en approchent volontairement ou pas.
Ce livre est plaisant à lire. J’y ai appris beaucoup de choses intéressantes, même si ce n’est pas un sujet qui me passionne.


Extraits :

La pomme grignotée nous a déjà valu assez de déboires comme ça : d’abord avec Eve et ensuite avec le Web. Je vous prie donc, au cas où vous trouveriez l’île, de ne rien dire à personne, si vous avez le moindre goût pour mes écrits et si vous ne voulez pas voir un lieu béni envahi par des hordes d’infidèles.

Je vous le recommande, mesdames : épousez un gardien de phare. Il vous procurera de quoi manger, il fera briller la maison comme un miroir et vous ne l’aurez pas dans les pattes un mois sur deux, conformément au rythme talmudique idéal pour la durée des mariages.

A quelqu’un comme moi, né dans l’Adriatique, on ne fera jamais croire que les plus beaux phares d’Europe se trouvent en Bretagne ou en Cornouailles.

Les jours de tempête, la lanterne du phare est la meilleure salle de lecture qui soit. On est en haute mer, sans roulis ni tangage, et la fureur des éléments vous enferment dans une enveloppe où fermentent des pensée nouvelles et inouïes.

Image 5

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire